Le vocabulaire du Marketing Digital : 21 mots à connaître

Se lancer dans le Marketing Digital amène son lot de challenge. Et un de ses premiers challenges est de connaître et de comprendre son vocabulaire. Le vocabulaire du Marketing Digital est composé d’une série de terminologies assez techniques, souvent tirées du vocabulaire anglais.

Mais pas de panique, aujourd’hui je t’offre une petite liste de 21 des termes les plus utilisés. Pour faire cet article, en plus des termes qui me sont naturellement venus en tête, je suis aussi allée sur LinkedIn Emploi pour adapter cette liste à ce qui est le plus recherché par les entreprises aujourd’hui.

vocabulaire marketing digital

Le vocabulaire autour de ton site internet

Le SEM (Search Engine Marketing) représente l’ensemble des techniques gratuites (SEO) et payantes (SEA) utilisée pour améliorer le référencement de ton site web sur les moteurs de recherche.

Le SEO (Search Engine Optimisation) représente tous les efforts et bonnes pratiques qui te permettent d’améliorer le référencement naturel de ton site internet sur les moteurs de recherche (comme Google, Yahoo ou Bin). Des robots indexent, 24 heures sur 24, les pages et sites du web, évaluant un certain nombre de critères, leur donnant une note et leur permettant de pouvoir en suite présenter les résultats les plus pertinents lorsque quelqu’un fait une recherche. Pour plus d’information, voir mon article où je te présente les bases du SEO pour améliorer ton référencement.

Le SEA (Search Engine Advertising) est un moyen de promouvoir de façon payant ton site internet ou du contenu sponsorisé sur les moteurs de recherche. En payant par mots clés, au clic, ou à l’impression (entre autres) tu promeus ton site internet dans la zone des résultats sponsorisés du moteur de recherche. Cette zone se trouve au début du listing des résultats et parfois dans la colonne latérale de droite. L’avantage du SEA est de pouvoir faire de la publicité aux personnes qui sont en train de faire une recherche précise à un moment donné et qui donc présentent un intérêt pour tes produits ou services.

Le display advertising est aussi une pratique de publicité,  plus large comparé au SEA, car il permet de promouvoir du contenu sur des sites internet extérieures au tien. Les sites internet peuvent être en rapport à ton sujet d’expertise ou complètement différent. Le display advertising permet de cibler des audiences à travers des techniques de retargetting et donc de cibler des personnes qui ont déjà montré un intérêt en tes produits ou service. Cependant, l’affichage de ton contenu sponsorisé peut se faire à n’importe quel moment de la journée, même si ta cible n’est pas en train de faire une recherche en rapport à ton produit ou service.

L’UX design (User Expérience) consiste à optimiser l’expérience du consommateur avec ton site web ou avec tes produits. Cela passe par améliorer la facilité d’utilisation, l’accessibilité et le plaisir procuré par l’expérience d’utilisation.

Responsive est un adjectif désignant la capacité d’un site internet à s’adapter et se restructurer en fonction de la taille de l’écran sur lequel il est visité. Ainsi, une personne visitant le site internet depuis un smartphone ou une tablette aura un site optimisé et donc une visite plus agréable.

Le CMS (Content Management System) est un système de management de contenu digital. Les CMS les plus communs servent de « support » aux sites internet et le CMS le plus connu et répandu est Word Press. Un CMS permet de manager ton contenu digital comme des pages de site internet avec du texte, des images ou des vidéos par exemple.

Le HTML (Hypertext Markup Language) est le language de code de base dans la création d’un site internet. Il est important pour le Marketer digital d’en connaître les grandes lignes car cela peut aider à l’édition de certaines pages et à leur référencement (SEO).

Le Link building : La présence de liens (interne et externe) étant très appréciée par les moteurs de recherche, une nouvelle pratique d’échange de lien s’est développée. C’est ce que l’on appelle le link building. Cela consiste à faire des partenariats avec d’autres sites références de son secteur et faire en sorte que d’autres sites web aient un lien vers le tien (souvent en échange d’un lien de ton site vers le leurs). Attention cependant, Googlebot ayant repéré cet pratique préférera des liens uniques plutôt que des liens échangés.

Le vocabulaire autour des analytics de ton site

L’acquisition est un indicateur d’analyse faisant référence à la source par laquelle le visiteur de ton site internet est arrivée. L’acquisition peut être organique (recherche sur un moteur de recherche), social (provenant des réseaux), referral (grâce à un lien provenant d’un site tierce) ou direct (la personne a tapé ton adresse directement dans sa barre de recherche).

Le taux de conversion correspond au nombre de personnes réalisant l’action que tu as définie comme objectif principal. La conversion peut se faire sur ton site internet, sur ta landing page ou autre et tu peux choisir tout type d’objectif (vente, inscription à la newsletter, etc.)

Le vocabulaire autour des réseaux sociaux

Le community management correspond à la gestion des communautés sur les réseaux sociaux. Le community manager manage la stratégie éditorial des réseaux, crée et publie le contenu. Le community manager possède un vrai rôle d’animateur et de modérateur, devant faire preuve de créativité, d’organisation et d’écoute active.

Le reach représente le nombre de personnes qui ont vu ta publication. Le reach organic correspond au nombre de personnes qui ont vu ta publication, juste grâce au owned media, sans publicité. Le paid reach correspond au nombre de personnes supplémentaires que tu as réussi à atteindre en faisant de promotion payante de ta publication (paid media). Pour plus d’informations sur le owned media et le paid media, c’est par là.

L’engagement représente le nombre de personnes qui ont réagi à ta publication. Par réaction, on entend : un j’aime, un commentaire, un clic, un partage etc. Ce terme est principalement utilisé sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram).

Le « cross-post » est une nouveauté Facebook pour les pages. Cette option permet de partager les droits de partage d’une vidéo qui t’appartient avec une autre page Facebook sans qu’elle ait à « reposter » la vidéo. Le cumul des vues se fait donc sur la vidéo originale (sur ton compte) même si celle-là a été utilisée dans plusieurs publications sur plusieurs pages. Cela à l’avantage de te donner plus de visibilité tout en donnant des idées de contenus à d’autres pages partenaires.

Le calendrier éditorial est un des outils principaux du Marketer Digital. Il permet d’anticiper et d’organiser la distribution de contenu. Il possède en général les dates et évènement majeur du secteur. Pour en savoir plus sur comment créer ton calendrier éditorial, viens voir par là.

Le vocabulaire autour de l’emailing

Le Taux d’ouverture représente le nombre de personnes qui ont ouvert ton email par rapport au nombre de personnes qui l’ont reçu. Le choix de l’objet de l’email est crucial dans l’obtention d’un bon taux d’ouverture.

Le Taux de clic représente le nombre de personnes qui cliquent sur au moins un des liens de ton email parmi le nombre de personne total qui ont ouvert l’email.

L’email automation consiste en l’art de mettre en place des séquences d’emails automatisés, s’adaptant en fonction du segment duquel le destinataire fait partie. L’email automation permet de plannifier et d’automatiser la distribution d’un message tout en créant du lien avec son audience.

Autre

Une landing page, littéralement traduit cela signifie « page d’atterrisage » ou « page d’arrivée » est une page sur laquelle tu diriges ton traffic. Une landing page est souvent une page spéciale, ayant pour but d’être la première page visitée lors du parcours du visiteur de ton site web. La landing page est le « point d’entrée » et elle peut avoir plusieurs objectifs. Une landing page peut amener le visiteur à visiter d’autres pages du site web ou alors elle peut avoir un rôle intrinsèque de conversion. Si la landing page a pour objectif de faire acheter un produit ou un service alors on l’appellera une « page de vente » ; si la landing page a pour but de récolter ton adresse email (souvent en échange d’un produit gratuit aussi appelé « lead magnet« ) alors on l’appellera page de capture. Dans la majorité des cas, une landing page à pour objectif d’attirer un prospect et de le convertir en lead.

Le Growth Hacking, traduit littéralement : Le piratage de la croissance. Le Growth Hacking, souvent utilisé par les start-up, représente toutes les techniques (marketing) les plus originales et productives (et économe) pour « hacker » la croissance de l’entreprise. Le Growth hacking va en général au delà des sentiers battus et fait preuve d’ingéniosité. Deux exemples connus d’entreprise qui ont utilisé le growth hacking sont Hotmail et Dropbox.

Cécile Dhour

Digital Marketeuse sur Londres depuis 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *