Les trucs de bases sur Google Analytics pour analyser ton site internet

Après avoir publié un certain nombre d’articles sur les stratégies en webmarkating, il est temps de faire un article sur l’analyse des résultats. Aujourd’hui nous allons voir comment analyser la performance stratégique de son site internet avec Google Analytics.

Même si tu n’es pas très technique et que tu délègues au maximum la mise à jour de ton site internet, je te rassure, il n’y a rien de trop compliqué sur Google Analytics. Une fois le compte Google Analytics connecté à ton site, tout ce que tu as à faire se situe plus au niveau intellectuel que technique. Soyons d’accord, il est très important que tu saches trouver, lire, comprendre et analyser les résultats de tes stratégies, investir un peu de temps sur Google Analytics est donc nécessaire.

Dans cet article, nous allons voir pourquoi il est important d’analyser son site internet, le type d’information auxquelles tu peux accéder grâce à Google Analytics et comment les utiliser pour réajuster ta stratégie.

Google Analytics, à quoi ça sert?

Mes trucs de bases sur Google Analytics

Google Analytics est l’outil de référence pour l’analyse de la performance sur ton site internet. Grâce à Google Analytics tu peux accéder à un grand nombre de données quantitatives et qualitatives sur une période de temps choisie. Tu peux comparer ces données entre elles, créer des segments, mesurer ta performance par rapport à des objectifs fixés ou comparer ton évolution dans le temps. Google Analytics permet aussi de traquer un certain nombre d’actions réalisées par tes visiteurs en étant relié à ton logiciel d’emailing, à Facebook ou à Google Adword.

Grâce à Google Analytics tu peux savoir précisément qui visite ton site web (ton Audience), d’où ton audience vient (l’Acquisition) et le contenu qu’elle visite (le Comportement).

Voyons maintenant ensemble plus en détails ces trois sections (Audience, Acquisition et Comportement) leurs données les plus incontournables, selon moi. Cet article n’est donc pas une liste exclusive des données disponibles sur Google Analytics mais regroupe l’essentiel pour une première approche.

Analyser ton audience – les incontournables

Avant de naviguer dans les différentes sections de Google Analytics, assure-toi d’avoir bien choisi la période de temps sur laquelle tu souhaites mener ton analyse.

Google Analytics Trucs de Webmarketeuse

Données quantitatives : Les sessions et le nombres de visiteurs uniques (Utilisateurs), nombres de pages vues

Dans la vue d’ensemble de l’audience, les premières données auxquelles tu as accès sont :

Les sessions : nombres de visites reçues sur ton site. Une même personne peut visiter ton site plusieurs fois. Chaque visite est comptée comme une session. Tu as donc logiquement un plus grand nombre de sessions que d’utilisateurs.

Les utilisateurs : aussi appelé visite unique. Les utilisateurs sont comptés par adresse IP (associé à ton appareil). Si un visiteur utilise un smartphone et un ordinateur pour visiter ton site web, cela comptera deux utilisateurs. Le nombres d’utilisateurs est souvent plus petits que le nombre de sessions si l’on part du principe que l’utilisateur utilise principalement le même appareil pour visiter ton site plusieurs fois.

Les pages vues : Cette donnée va de soi. Google Analytics compte chaque fois qu’une page de ton site internet est ouverte. Le nombre de pages est toujours plus élevé que le nombre d’utilisateurs et de sessions si les utilisateurs visitent plus d’une page par session.

Données qualitatives : temps passé par session, taux de rebond

Parmi les données qualitatives accessibles dans le rapport d’audience dès la vue d’ensemble, il est intéressant de regarder le temps moyen passé par sessions. Par exemple, si tu as un blog, tu seras intéressé de voir si tes visiteurs prennent le temps de lire tes articles ou non. Il faut prendre en considération que Google a parfois du mal a calculé le temps passé sur la dernière page si l’utilisateur décide de la laisser ouverte mais sort du site. Dans ce cas là, comme Google Analytics ne sait pas combien de temps l’utilisateur a passé sur la dernière page lu, il va attribuer automatiquement la valeure de zéro ce qui diminue à la baisse le temps moyen. Dans le screenshot ci-dessus, le temps moyen par session est de 1 minute 50. En revanche, si je vais plus loin dans l’analytics, le temps moyen passé par page est de 4 minutes 09.

Un deuxième indicateur de performance très intéressant est donné par le taux de rebond. Lorsque qu’un visiteur « rebondi », cela signifie qu’il quitte ton site web après avoir visité qu’une seule page. L’utilisateur ne navigue pas dans le site web. Plus le taux de rebond est élevé, plus cela signifie que la majorité de tes utilisateurs sont sortis de ton site après la lecture d’une seule page. En général cela est négatif. Nous sommes souvent à la recherche d’un taux de rebond le plus bas possible. En revanche, cela peut parfois signifier que l’utilisateur a trouvé l’information qu’il cherchait du premier coup et ça peut donc être positif. Tout dépend de l’objectif de ton site web et de la page vue.

Données démographiques : âge et sexe

En rentrant dans le sous-menu du rapport d’audience, Google Analytics te donnent accès aux données démographiques. Tu peux ainsi savoir si les personnes qui visitent ton site sont plutôt des femmes ou des hommes et à quelles tranches d’âge elle appartient.

Pour ma part, je sais que la majorité des visiteurs de trucs de webmarketeuse sont des femmes et des hommes de 18 à 35 ans. Si c’est vrai, laisse un commentaire et présente toi!

Audience démographique Trucs de Webmarketeuse

Données géographiques : pays, villes, langues

Toujours en traquant et en géocalisant l’adresse IP de tes utilisateurs, tu peux aussi savoir de quel pays et de quelle ville vient ton audience ainsi que la langue parlée. Pour ma part, Paris, Londres et Casablanca sont dans le TOP 3 le mois dernier.

Et toi, d’où viens-tu?

Technologie et mobile

Une autre information assez intéressante à connaître à propos de ton audience est de savoir quel appareil elle utilise. Principalement ordinateur, tablet ou mobile? Plutôt IOS ou Android? Cela peut t’aider à mieux comprendre les habitudes de ton audience et pourra surtout t’aider à définir de nombreuse choses au niveau stratégique : mise en page de ton site, format de ton contenu, etc.

Acquisition – les incontournables

Analyser son site internet avec Google Analytics

 

Maintenant que tu sais mieux qui est ton audience, ne voudrais-tu pas savoir d’où elle vient? Et par d’où elle vient, j’entends « Comment ton audience est-elle arrivée sur ton site? »

Il y a quatre grandes sources d’acquisition de trafic que nous allons voir ensemble ci-dessous.

Social : Si ton trafic provient de social, cela signifie que les visiteurs de ton site ont accédé à ton site en cliquant sur un lien depuis un réseau social. Cela peut être Facebook, Twitter ou Pinterest par exemple. Dans le cas du blog Trucs de Webmarketeuse, plus de 80% de mon trafic provient de Facebook (ma page et les partages sur des groupes spécialisés en webmarketing).

Direct : Si ton trafic est direct cela signifie que ton visiteur à directement taper l’adresse de ton site internet dans sa barre d’URL. Cela veut dire, en général, qu’il a volontairement visiter ton site, ce qui est positif.

Referral : Le trafic referral correspond aux visiteurs provenant d’un autre site internet qui possède un lien vers ton site web. Cela est possible si quelqu’un mentionne un de tes articles, par exemple. Tout le monde peut décider, sans te le dire, de parler de toi et de te citer sur son site. Les liens extérieurs pointant vers ton site sont bien vus par Google et améliore ton référencement. L’échange de lien peut aussi faire partie d’une stratégie de « link building » ou deux sites internet passent l’accord de se citer mutuellement.

Organic : Les visiteurs provenant d’un trafic organic sont ceux qui ont atterri sur ton site après une recherche sur un moteur de recherche (Google ou Bing pour les plus populaires). Ce type de traffic là est, selon moi, le plus compliqué à obtenir et aussi le plus intéressant. Cela signifie que tu as une bonne stratégie SEO, un bon choix de mot clés adaptés à ton audience et une bonne reconnaissance de la part des moteurs de recherche.

Comportement – les incontournables

Le temps moyen par page, le temps moyen par session et le taux de rebon ont déjà été abordé dans la section Audience ci-dessus.

Contenu du site : Dans cette section, tu peux avoir accès au classement des pages les plus visitées de ton site, par ordre croissant ou décroissant. Tu peux aussi décider d’observer quelle est la page d’entrée (landing page) de ton site et la page de sortie principale. Pour chacune de tes pages, tu peux savoir combien de fois elles ont été vues au total, combien de vues uniques elles ont reçu, combien de temps moyen les visiteurs passent sur la page en question et quel est son taux de rebond.

Par exemple, la semaine dernière, mon dernier article ‘6 trucs pour créer sa première campagne webmarketing‘ a reçu 63% des visites totales de mon site et le taux moyen passé sur la page est supérieure à 6 minutes. Le taux de rebond est supérieure à 80%. En revanche, sur la même période de temps, le taux de rebond de ma page d’accueil est de 57%, ce qui est positif et ce qui signifie que presque la moitié des utilisateurs ont envie d’en savoir plus après être arrivé sur ma page d’accueil.

D’ailleurs, dans quel ordre tes utilisateurs visitent-ils tes pages?

Flux de comportement : l’ordre de visite des pages de ton site est ce que tu peux analyser dans la section « flux de comportement ». Cette section te donne une idée claire du chemin parcouru par ton utilisateur, du début à la fin. Tu peux aussi changé le point de départ, par type d’acquisition, par pages ou par type d’utilisateurs ou par pays; les options sont infinies (ou presque)!

Conversions, comment déterminer tes objectifs?

Maintenant que nous avons vu les concepts clés de Google Analytics, j’aimerai terminer cet article sur un des outils qui fait la puissance de Google Analytics : calculer le taux de conversion.

Tes utilisateurs accomplissent-ils les actions désirées sur ton site web?

En tant que webmarketeur, il est essentiel que tu saches définir le ou les objectifs de ton site internet. Avec Google Analytics, tu peux spécifier ces objectifs et analyser ton taux de conversion.

Google Analytics propose quatre types d’objectifs. Les objectifs par destination, temps, pages vues ou évènement.

Pour retrouver la section ‘objectif’ dans Google Analytics, il suffit de se rendre dans l’onglet ‘administration’ tout en bas de la barre latérale de gauche et ensuite de cliquer sur l’onglet ‘objectifs’ dans la troisième colonne.

L’objectif par destination est le plus facile et le plus pratique. Par destination, nous comprenons ‘adresse URL’. Cela permet de traquer le taux de conversion sur la visite d’une page. Par exemple, si tu souhaites traquer le nombre de personnes qui achète un de tes produits ou qui s’inscrit à ta newsletter, tu peux traquer la page de remerciement qui confirme que l’action a été réalisée. Dans ce cas là, il te suffit de copier l’adresse URL dans le traqueur de conversion de Google Analytics. Il est important de bien traquer la dernière étape de l’action que tu souhaites analyser. Les pages de confirmation sont un bon exemple. Tu préféreras traquer la page de remerciement après l’envoi d’un message via la page de contact plutôt que la page de contact elle-même. Les utilisateurs ‘convertis’ seront donc ceux qui auront visité la page que tu as défini comme ‘objectif’.

L’objectif de temps et de page : Ici le terme s’explique tout seul. Tu peux demander à Google Analytics de traquer toutes les personnes qui ont passé plus de X minutes sur ton site ou ont vu plus de X pages. Je ne suis pas sûre du grand intérêt de ces deux fonctions. Si tu utilises l’objectif de temps ou de page et que tu trouves cela utile, explique moi tout en commentaire, ça m’intéresse!

Enfin, l’objectif d’évènement : Celui là est un peu plus compliquer et fera l’objet d’une meilleur description dans la « Partie 2 » de ce guide Google Analytique. Pour traquer un évènement il faut insérer un code dans le fichier source de la page. Les évènements sont des types d’interactions avec du contenu. Par exemple, tu peux traquer le temps de visionnage d’une vidéo sur ta page, le nombre de clics sur « play » ou « pause »  de cette même vidéo etc. Pour mettre en place l’évènement il faut écrire le code en spécifiant une ‘catégorie’, une ‘action’, un ‘libellé’ et une ‘valeur’ – les deux derniers étant optionnels.

Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui ; cet article est assez long comme ça. Nous verrons la suite dans une deuxième partie à venir. D’ailleurs, si ca t’intéresse ou si tu as des questions particulières, dis le moi en commentaire!

Cécile Dhour

Digital Marketeuse sur Londres depuis 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *