La vie du webmarketeur est riche et variée mais s’il y a bien un point commun à une grande majorité des marketeurs du digital (contredis moi si je me trompe) c’est bien la production de contenu. Le calendrier éditorial est l’outil principal pour organiser sa production et sa distribution de contenu.

Que ce soit du contenu pour une campagne, pour le site web, pour une newsletter ou pour les réseaux sociaux, le webmarketeur écrit et publie du contenu régulièrement. Mais alors comment construire un calendrier éditorial et comment l’utiliser?

Pourquoi un calendrier ?

Sauf que le webmarketeur n’a pas que le contenu à penser. Il doit aussi penser à la stratégie et aux projets en cours, entre autres. Et nous n’aimerions pas, la tête dans le guidon, oublier une date importante et manquer la célébration d’un évènement parce qu’on est trop occupé, n’est-ce pas? (D’ailleurs, si tu es débordé de travail, va voir cet article qui présente mes 10 trucs de productivité et gestion du temps).

Un calendrier permet d’anticiper l’anticipable, d’assurer l’incontournable, de sécuriser les imprévus, d’organiser son temps, de laisser son cerveau se concentrer sur le reste, bref! Un calendrier éditorial est juste un outil in-dis-pen-sable si tu ne veux pas, tous les matins, te stresser à te demander ce que tu vas bien pouvoir publier dans l’après-midi (oui, nous avons tous connu ça!).

Le calendrier permet au manager d’assurer une production constante, cohérente et complète. Il permet à celui qui produit le contenu d’organiser son temps et d’anticiper ses recherches. Il permet aussi à celui qui distribue le contenu d’adapter son calendrier de publication et enfin, si tu travailles en agence, il permet de pouvoir rassurer le client et d’améliorer le travail d’équipe.

Quel support?

Il existe plusieurs options pour choisir le support de ton calendrier éditorial. Pour t’aider dans ta décision, voyons quelques-unes des options possibles.

1. Papier ou digital?

Sur le long terme et selon moi, la question ne se pose pas : il faut opter pour le digital. Le digital permet une vue à plus long terme et une plus grande flexibilité. Tu peux copier/coller ou déplacer les éléments de ton calendrier à souhait sans en endommager la lisibilité. Sur le court terme, tu peux toujours compléter le calendrier digital par un planning hebdomadaire avec les grands titres des publications. Le planning papier (une feuille A4, recto, posée sur le bureau ou épinglée au mur) peut permettre d’avoir un rappel en un coup d’oeil de ce qui est prévu pour la semaine. Pour le reste, et pour plusieurs raisons que l’on va aborder plus bas, la calendrier digital est à prioriser.

2. Calendrier tout fait ou tableau Excel fait main?

Calendrier éditoriel

La question du type de calendrier ou d’un tableau Excel n’est pas facile à résoudre et dépend de plusieurs critères et des affinités de chacun. J’ai essayé de récapituler les principaux facteurs de décisions ci-dessous.

Un tableau Excel est 100% customizable : tu peux ajouter autant de colonnes et de lignes possible. Par exemple, sur un calendrier éditorial pour les réseaux sociaux, tu pourras choisir d’insérer une ligne par réseau social et ainsi que des colonnes intermédiaires pour évaluer le progrès de la publication (à faire, in progress, approuvé, fini). En comparaison, un calendrier de type Google ou Outlook est beaucoup plus rigide. Tu ne pourras y créer que des évènements dans des cases datées. Il te sera difficile de suivre la progression de tes articles sur un calendrier et si tu veux séparer les types de réseaux tu devras peut-être créer un calendrier par réseaux. En revanche, un vrai calendrier a plusieurs avantages. Tu peux changer la vue en mode jour, semaine ou mois; ou encore tu peux ouvrir l’évènement créé pour ta publication et y rajouter une description et des informations complémentaires. Le tableau Excel ne te permet d’avoir qu’un seul niveau d’information; tu ne peux pas cliquer sur une case pour avoir accès à plus d’information, et ce n’est pas fait pour.

Si tu es intéressé pour un tableau Excel, fais une recherche sur Google, de nombreuse personne propose le leurs en téléchargement, tout fait!

Parmi les calendriers digitaux, il est facile d’utiliser Google Calendar ou Outlook calendar. Tu créeras un évènement par publications. Chaque évènement est facile à déplacer (cliquer, glisser). Une des options vraiment utiles des calendriers, à défaut de pouvoir spécifier le réseau social ou autre plateforme de distribution, est d’utiliser les codes couleurs. Pour ma part, j’utilise une couleur différente en fonction de la catégorie de mon article (rose pour le webmarketing et jaune pour le management). Tu pourrais aussi utiliser les couleurs en fonction du réseau social sur lequel le contenu sera publié si tu veux tout avoir sur le même calendrier.

Enfin, cela me paraît plus intuitif sur un calendrier digital du type Google ou Outlook de le partager avec des collaborateurs et d’y ajouter des pièces jointes.

Il existe aussi des calendriers ou application en ligne de plus en plus populaires tel que Trello. Si tu veux que je teste pour toi et que j’en fasse un article, dis le moi en commentaire! Bref, autant de possibilités que de besoins. Et toi, tu utilises quoi?

As-tu déjà écris ta stratégie ? Attention, écrire son calendrier éditorial est la dernière étape d’une stratégie ; avant ça, je te recommande d’avoir étudié ton marché et ton audience, définis tes objectifs et analyser tes ressources. Je t’accompagne dans toutes ces étapes dans Top Visibilité – la formation qui te permet d’optimiser ta présence en ligne. Clique ici pour en savoir plus.

Comment remplir ton calendrier éditorial ?

Outre ton contenu marketing propre, il est intéressant de savoir utiliser les évènements annuels déjà existants comme source d’inspiration et source de contenu marketing. Parmis les évènements annuels, tu peux utiliser le calendrier des fêtes nationales, civiles ou religieuses, le calendrier des journées mondiales ou encore l’actualité de ton secteur.

Les fêtes nationales, civile ou religieuses. C’est évident en Marketing mais l’inscrire dans un calendrier c’est encore mieux. La prise de la bastille, Noël, Halloween, mardis gras, la chandeleur, la galette des rois : autant d’opportunités de créer du contenu pour ton entreprise. Il y a sûrement certaines de ces fêtes que tu peux exploiter pour ton business.

Voir le calendrier des fêtes civiles ici

Voir le calendrier des jours fériés ici

Voir le calendrier religieux ici (catholique, juif, musulman ou orthodoxe)

Ici, Cache Cache utilise Pâques sur Instagram.

A post shared by Cache Cache (@modecachecache) on

Les jours mondiaux et les jours des nations unies : La journée mondiale contre le cancer, la journée mondiale du bonheur, … Il y a plus de journées que de jours dans le calendrier. Savais-tu qu’il existe la journée mondiale de la baleine? C’est le 19 février!

Voir le calendrier des journées mondiales ici.

Ici, tu peux retrouver l’exemple de M&Ms celebrant le Red Nose Day sur Instagram.

A post shared by M&M’S (@mmschocolate) on

Les évènements du secteur et l’actualité : Enfin, suivre l’actualité de ton secteur se révélera également une grande source d’inspiration. Entre les Jeux Olympiques, les coupes et championnats de sport, Movember, les festivals, les manifestations, les élections politiques… Ce type d’évènements est presque le plus important et c’est aussi celui qui nécessite le plus de travail de ta part car c’est à toi de faire tes propres recherches, de rester à l’écoute et de faire de la veille!

Ici, Evian utilise Wimbledon pour sa publication

A post shared by evian (@evianwater) on

À toi de jouer.